extinction intempestive de mon picaxe 20M2

spheris

Senior Member
#1
Bonjour,
J'ai un picaxe 20M2 qui est cablé comme ci dessous:
deux entrées C.0 C.1 tirage avec 10k à la masse
4 sorties avec 1 led sur chacune d'elles et 220ohm en série

Le programme quant à lui est simple.
il fait des séquences de clignotement sur les sorties en fonction de l'état des entrées.
ce systeme a sa propre alim indépendante 5vdc.

Le problème est qu'à coté de la carte (10cm environ) du picaxe se trouve un petit module logique crouzet qui pilote des electrovannes en 230V.
A la commutation, les séquences de led recommencent depuis le début.
Il semble qu'il n'y ait plus de 5vdc sur le picaxe pendant un laps de temps très court(à la commutation d'une electrovanne)
Comment à votre avis remédier à ce problème ?
Merci pour vos réponses. schema.jpg
 
Last edited:

MGU

Senior Member
#2
Bonjour,

Problème de parasite?
Il manque un bon condensateur chimique genre 220µF en plus du 100nF.
Si encore problème, placer une diode en série devant le chimique pour isolé le µC en cas de chute de tension alim

MM
 
#3
Bonjour,

Concernant l'alim 5V ; est-ce une alim secteur? des piles ou accumulateurs?
Est-ce que les entrées recoivent un signal propre? Sinon, la mise en place d'optocoupleurs est une solution.

Pour ma part, je ne laisserais déjà pas de broche "flottante" (sans tirage à l'un des pôles de l'alim).
 

BESQUEUT

Senior Member
#4
En plus de tout ce qui a déjà été dit :
- self antiparasite autour du câble d'alim et des câbles qui détectent le 5V sur les relais (sauf si la solution optocouplage a été retenue),
- éloigner le Picaxe (autant que possible) du contrôleur et des électrovannes,
- placer le Picaxe dans un boîtier métallique relié à la terre.
Une photo de l'ensemble permettrait peut-être d'émettre d'autres conseils.
 

jojojo

Senior Member
#5
- Mettre un oscillo, sur l'alim (+V) du Picaxe.
-Vérifier la présence (suis bien sûr qu'il y en a), d'un pic de tension NÉGATIVE sur le plus 5, lors de l'actionnement d'une EV (plus probablement, lors de son ouverture. Extra courant de rupture).
-Mettre une diode rapide, entre +5 et masse (dans le bons sens, hein ! Rires !).
-Le condo de Michel est une bonne idée, mais plutôt 470 à 1000µ
-Raccourcir au maximum, les câblages des entrées picaxe (excellentes "antennes", pour les pics de tension)
-Et, si il reste encore quelques reset's aléatoires, mettre en série sur chaque port d'entrée une 10mH, découplée avec un 0.1µ.

J'dis tout ça, j'dis pas rien.
J'ai eu récemment a me bagarrer, avec des extra courants de rupture de l'ordre de 10KV (clôture électrique 3KV, on entend les pic en HF, à des kilomètres ...).

Normalement, ça doit le faire. :)
 

BESQUEUT

Senior Member
#6
Et, si il reste encore quelques reset's aléatoires, mettre en série sur chaque port d'entrée une 10mH, découplée avec un 0.1µ.
A ce stade, j'opterais plutôt pour des opto-coupleurs (au plus près du Picaxe).
Je me suis également battu avec des lignes longues qui captaient très bien les parasites... Mais chacun voit midi à sa porte...
 

MGU

Senior Member
#7
Il y a aussi toutes les pattes "en l'air" qui peuvent être cause d'instabilités (j'ai constaté...), mette les pattes inutilisées en sorties ou activer les pullup;

MM
 

PieM

Senior Member
#9
J'aurais plutôt mis les entrées C0 et C1 avec un tirage au +5V par des R plus faibles, et une commutation au 0V via le contact sec du module.
Ce qui bien sûr ne dispense pas des condos proposés.
 

spheris

Senior Member
#10
merci pour vos réponses.
J'avais essayé le condo 1000µ et cela ne fonctionnait toujours pas.
Par contre, de définir les pattes non utilisées en sortie, je n'y avais pas pensé.
Pour l'alim ,c'est une alim à découpage sur Rail din initialement prévue pour raspberry.

pour mon information, doit-on dans le code définir quelles bornes sont en sortie et quelles bornes en entrées ou cela n'est pas forcément nécessaire?
 
Last edited:

PieM

Senior Member
#11
merci pour vos réponses.
J'avais essayé le condo 1000µ et cela ne fonctionnait toujours pas.
Par contre, de définir les pattes non utilisées en sortie, je n'y avais pas pensé.
Pour l'alim ,c'est une alim à découpage sur Rail din initialement prévue pour raspberry.

pour mon information, doit-on dans le code définir quelles bornes sont en sortie et quelles bornes en entrées ou cela n'est pas forcément nécessaire?
Ce n'est pas strictement nécessaire puisque le picaxe basic positionne le registre interne en fonction de l'instruction (sauf cas particulier ADC sur X2). Mais ça ne mange pas de pain.

Mettre dans le programme, en initialisation, un indicateur de reset (diode qui s'active 1s au démarrage du programme) et débrancher la liaison C0 C1 avec le module. en actionnant les EV avec l'automate , le phénomène se répète t-il ?
Les câbles signal sont bien séparés des câbles puissance (goulottes séparées)?

Ce que je propose en #9 permet d'utiliser un câble blindé relié à la masse 0V.
 
#12
J'avais essayé le condo 1000µ et cela ne fonctionnait toujours pas.
Avec la diode série proposée en #2?
pour mon information, doit-on dans le code définir quelles bornes sont en sortie et quelles bornes en entrées ou cela n'est pas forcément nécessaire?
Je ne le fais jamais et (sauf exception signalée par PieM) ça marche très bien comme ça.
Par contre, il vaut mieux ne laisser aucune patte "en l'air". voir #3 et #7. Voir aussi #9 et #11 pour blinder au maximum la connexion avec l'automate.
 
Top