initiation picaxe pour systeme de jalonnage

JRTEC

Senior Member
#41
Voir #4, #6, #12, #19, #22
Vous ne semblez toujours pas convaincu que les impulsions de 50µs sont trop courtes (rapport cyclique de 1/50 alors qu'au pire vous indiquez un rapport cyclique de 1/4) et que l'approche n'est pas optimale. Et pour faire bonne mesure, vous persistez à ajouter un monostable "pour éviter les surprises" qui ne va que proroger le problème de la configuration de test au système réel. Si vous tenez à "mettre en forme" le signal, utilisez un compteur externe comme indiqué plus haut...


Nous ne doutons pas de la qualité de l'instrument générateur d'impulsions. C'est après (connectique et câbles de liaison) que ça peut se compliquer, surtout sur un engin soumis aux vibrations, à l'humidité et utilisant des tensions de 12 ou 24V sous une forte intensité... C'est pourquoi l'utilisation d'un opto-coupleur est recommandée.
A bon entendeur salut : ceci est mon dernier post sur le sujet.
moi les opto cela me va bien cela a l air simplepour le moment maintenant il faut que je regarde comment cela se monte
 

JRTEC

Senior Member
#42
si je monte les opto avec les schema suivant en inserant une resisatance de 470 ohm avant la diode cela vous parrez correcte ? peut devrai je reduire la resistance suivant la nature du signal montage mct6.JPG
 

PieM

Senior Member
#43
si je monte les opto avec les schema suivant en inserant une resisatance de 470 ohm avant la diode cela vous parrez correcte ? peut devrai je reduire la resistance suivant la nature du signal View attachment 10811
Utilisez plutôt ce schéma : 2012-03-22 002.jpg

Utilisable si la commande est faite par une tension ou par un contact sec..
Si la diode est connectée à une tension de 5V alors la résistance doit être de 470 Ohm effectivement.
 

MGU

Senior Member
#44
Voir #4, #6, #12, #19, #22
Vous ne semblez toujours pas convaincu que les impulsions de 50µs sont trop courtes (rapport cyclique de 1/50 alors qu'au pire vous indiquez un rapport cyclique de 1/4) et que l'approche n'est pas optimale. Et pour faire bonne mesure, vous persistez à ajouter un monostable "pour éviter les surprises" qui ne va que proroger le problème de la configuration de test au système réel. Si vous tenez à "mettre en forme" le signal, utilisez un compteur externe comme indiqué plus haut...


Nous ne doutons pas de la qualité de l'instrument générateur d'impulsions. C'est après (connectique et câbles de liaison) que ça peut se compliquer, surtout sur un engin soumis aux vibrations, à l'humidité et utilisant des tensions de 12 ou 24V sous une forte intensité... C'est pourquoi l'utilisation d'un opto-coupleur est recommandée.
A bon entendeur salut : ceci est mon dernier post sur le sujet.
Ah là, faché, faché

Dommage, j’apprécie toujours beaucoup vos interventions.

Mais non, je ne tiens pas particulièrement à garder de mauvaises idées. Le comptage par interruptions (tout au moins comme je le pratique) ne donne pas les résultat voulus, mais comme je n'ai encore jamais utilisé d'interruptions, je voulais savoir influence de la largeur de l'impulsion sur la prise en compte de l'interruption, d'où le test. N'en parlons plus.

Count est insensible au rapport cyclique, plus de monostable (tant mieux).
Les opto coupleurs sont préférables, sans doute, pas de problèmes, mais je n'en ai pas.

A oui, au fait, on est tous là pour aider notre ami l'agriculteur, par pour s'envoyer des claques dans la figure. A bientôt tout de même.

MM
 

PieM

Senior Member
#45
Bonjour,

Je vous soumets un petit flowchart des séquences du programme, tel que je le vois. View attachment Jalon01.pdf

J'y intègrerais la mise en mémoire des données en cours (surface et N° de passe), la mise à zéro de ces même données.

JRTEC, je pense qu'il faut abandonner l'idée de programmer le Picaxe en mode graphique. Ce serait mission impossible. En outre, certaines fonctions ne sont pas accessible.

Le programme de MGU est une très bonne base, et si le programme est bien documenté, vous devriez le comprendre facilement, car on retrouverait les blocs décrits dans le diagramme ci joint.

Si vous le souhaitez, je vous referais le schéma, en intégrant les opto-coupleurs, les entrées supplémentaires de RAZ, et de détection de fin de course du moteur.

Connaissez vous la puissance du moteur, ou son intensité en charge ?
 

MGU

Senior Member
#46
Bonjour,

Tout à fait d'accord pour ce changement de fusil d'épaule.
Je me demande ce que l'on perdrait en réduisant le temps de comptage (disons 16s à 16 MHz au lieu de 65 à 4MHz ) ,sans doute pas grand chose et en incluant l'affichage dans la boucle (le rafraichissement pendant une passe serait sympathique).
Je vais essayer de tester cela la semaine prochaine.

Je crois savoir qu'il s'agit d'un moteur de lève vitre. Pour l'instant, mon idée de polyswitch est restée sans réponse.

En PJ pour info, un schéma pour le programme précédent vieux de 15jours, il est maintenant à revoir évidemment.
 

Attachments

Last edited:

PieM

Senior Member
#47
Merci

C'est vrai qu'inclure l'affichage dans la boucle serait bien, mais je crains que même à 64 MHz, le temps de traitement, calcul plus affichage soit un peu long et fasse rater des impulsions toutes les 16s ... Mais c'est à tenter.

Je me demandais si l'utilisation d'une tâche "pseudo" parallèle ne permettrait pas de s'affranchir de ce problème de timing et pourrait gérer calcul et affichage, en laissant comptage odomètre et interruption dans la même tâche. Là aussi ce serait intéressant de tester.

Concernant le moteur, s'il s'agit d'un moteur de lève vitre, alors il est très facile de contrôler la surintensité par le picaxe, système que j'utilise déjà sur un robot.

Si vous voulez, je refais le schéma pour tenir compte des nouveaux éléments ....
 

MGU

Senior Member
#48
Personnellement, je suis preneur et comme JRTEC débute aussi en électronique, ça l'intéressera surement.

Comment estimez vous l'erreur provoquée par l'affichage? Quelques ms sur 16s, par rapport à l'erreur de l'odomètre du tracteur sans radar (jusqu'à +30%). Faut voir
Et si l'erreur est connue, on peut la corriger.

Le 20M2 va finir par manquer de pattes.

MM
 

PieM

Senior Member
#49
Personnellement, je suis preneur et comme JRTEC débute aussi en électronique, ça l'intéressera surement.

Comment estimez vous l'erreur provoquée par l'affichage? Quelques ms sur 16s, par rapport à l'erreur de l'odomètre du tracteur sans radar (jusqu'à +30%). Faut voir
Et si l'erreur est connue, on peut la corriger.

Le 20M2 va finir par manquer de pattes.

MM

Au vu de l'imprécision de la mesure par l'odomètre, effectivement, je pense que l'erreur sera marginale. Mon raisonnement était purement théorique .
Quant au 20M2, je ne sais pas, mais il lui reste encore quelques pattes disponibles. ça devrait suffire je pense.
Ne pas oublier qu'on peut utiliser aussi serin et surtout serout pour une led par exemple.

Je vais m'atteler au schéma ce W.E.
 

JRTEC

Senior Member
#50
Bonsoir

j avais pas mal de route aujourd hui ,c est pour cela que je n ai pas repondu a vos different post

Tout d abord je tiens a vous remercier pour vos attentions et votre travail !! BRAVO !!

quelques reponses en vrac:
* consernant l idee des polysiwtchs , ele est interessant , mais je prefere un montage sans , a l heure actuelle laa commande de ce moteur de levre vitre se fait manuellement ,et j aimerai simplement controler le temps , pourquoi ? parfois un debrit peut gener la fermeture , donc il le moteur est un peu retardé , avec 2 secondes cela permet un fermeture assurer , et la surintancite vecu par le moteur se produit au pire toute les 10 minuterie et cela on va dire pendant une seconde

merci pour le flowchart realise cela me permet de vraiment mieux aprehender le fonctionnement
cependant une question vis a vis de ce que je comprend : en l auto et le manu , je pige pas trop , vous vouliez parlez du blocage de comptage je presume ? et si je comprend bien , si mon bouton bloque le comptage de passage le picaxe va tourne en rond tant que le bouton ne sera modifie , donc si je comrend bien pas de comptage de surface durant le blocage de comptage de passage cela n est ppas trop grave il suffit de le savoir

pour gangner en precision , je peut me brancher sur la vitesse reel ( radar ) cela n est pas un probleme , c est simplement de souder un fils a une place differente

la precision du compteur n a pas besoin d etre extreme , vous savez lors du semis des fois on est a 3 m de large des fois a 2.90 des fois 3.1 ,meme si est perdu quelues impulsions ce n e t pas grave

merci pour votre interet

si cela vous interesse j ai d autre projet derrier
 

PieM

Senior Member
#51
Bonjour

Bonsoir

merci pour le flowchart realise cela me permet de vraiment mieux aprehender le fonctionnement
cependant une question vis a vis de ce que je comprend : en l auto et le manu , je pige pas trop , vous vouliez parlez du blocage de comptage je presume ? et si je comprend bien , si mon bouton bloque le comptage de passage le picaxe va tourne en rond tant que le bouton ne sera modifie , donc si je comrend bien pas de comptage de surface durant le blocage de comptage de passage cela n est ppas trop grave il suffit de le savoir
J'avoue que je n'avais pas trop compris ce blocage : sur votre programme en flowchart le blocage (pin4=0) fait que le programme reste en attente.

De fait, pour vous est-ce que ce blocage consiste à pouvoir continuer à travailler, sans tenir compte du N° de passe donc sans réglage du semoir en fin de passe ?

Si c'est le cas, je vais modifier mon flowchart ...

D'autre part, le bouton +1 ne peut servir que lorsque on est en fin de passe , semoir relevé ? c'est OK ?
Dernière question, les impulsions de l'odomètre sont elles aussi du niveau 0 - 3V ?
 

MGU

Senior Member
#52
Bonjour,

Un premier test: A une fréquence de 361 Hz (soit une vitesse tracteur de 10km/h), à fréquence picaxe à 16Mz, avec un rafraichissement toutes les 16s env.(temps max de count);
Au bout de 20mn :Valeur théorique 99,96 ares , valeur lue sur afficheur 00,98 ha. Donc, erreur max =< à 2%.

Mais peut on me confirmer que count est interrompu en cours de comptage par une interruption sur un 20M2.

Merci

MM
 

PieM

Senior Member
#53
Bonjour MGU,

Bonne question ! j'aurais tendance à dire oui, count n'étant pas une instruction hardware, mais de là à le certifier !! :confused:

Si Westaust passe par là ...

Ce n'est pas possible de le simuler sur la maquette ?

Intéressant !
 

MGU

Senior Member
#54
Je pose la question parce que en réalité, l'interruption n'a pas l'air de fonctionner.

Il y a peut être une erreur, mais je risque de chercher pour rien.



MM
 

MGU

Senior Member
#56
Bon, tant pis.

Ce serait bien d'avoir une réponse officielle pour les M2 et les X2 qui sont peut être différents.

Pas grave, on peut court-circuiter l'arrivée des impulsions par l'info semoir haut, count finira son cycle sans rien compter.

Je vais mesurer l'erreur à 32 MHz pour des cycles de 8 s au lieu de 16.

MM
 

JRTEC

Senior Member
#57
De fait, pour vous est-ce que ce blocage consiste à pouvoir continuer à travailler, sans tenir compte du N° de passe donc sans réglage du semoir en fin de passe ?

Si c'est le cas, je vais modifier mon flowchart ...

D'autre part, le bouton +1 ne peut servir que lorsque on est en fin de passe , semoir relevé ? c'est OK ?
Dernière question, les impulsions de l'odomètre sont elles aussi du niveau 0 - 3V ?
bonjour

Effectivement perso je dirai une chose dans la methode d interruption , si le blocage est actif , on laisse le comteur tel que
 

Attachments

JRTEC

Senior Member
#58
D'autre part, le bouton +1 ne peut servir que lorsque on est en fin de passe , semoir relevé ? c'est OK ?
Dernière question, les impulsions de l'odomètre sont elles aussi du niveau 0 - 3V ?
rebonjour : effectivement cela convient parfaitement au nivveau du bouton +1

consernant les impulsions il faut que je verifie sur le tracteur , je peux pas dire pour le moment
 

PieM

Senior Member
#60
si j ai bien compris le picaxe compte pendant 65355 ms soit 65 seconde vous parler de 16 secondes la je ne suis pas trop
Bonjour , Quand MGU parle de 16 s, c'est que le Picaxe est à une fréquence de 16 MHz au lieu de 4 . donc le comptage se fait sur 4 fois moins de temps.
Merci pour le complément d'infos. Pour le niveau de tension des pulses, ce n'est pas grave , c'est facile à adapter.


MGU, concernant les X2, il n'y a pas à priori de problème car ils possèdent une entrée comptage hard. donc pas besoin de gérer une interruption.

Pas grave, on peut court-circuiter l'arrivée des impulsions par l'info semoir haut, count finira son cycle sans rien compter.
oui bien sûr avec une porte logique à l'entrée, mais il y aura toujours un temps de latence à la détection semoir haut, vu du picaxe.

Si l'erreur n'est pas trop grande avec des comptages successifs sur 8s (32 MHz) , cela est parfaitement jouable ...
 

MGU

Senior Member
#61
Bonjour,

Dès que j'ai le temps, je teste l'erreur pour un temps de comptage plus court. Elle est très facilement compensable.Ex pour -5% d'erreur, il suffit de remplacer 130 par 124 dans le calcul.

Le problème actuel avec count est de minimiser le temps de latence dans la prise en compte de la position du semoir.

Questions pour JRTEC:

Combien de temps pour la manoeuve du semoir lever et descente?
La manoeuvre se fait t elle tracteur arrêté ou en mouvement?
Combien de temps minimum pour un demi tour?

A quel moment se fait le changement d'état du signal position du semoir? (détail)

En relisant les posts, beaucoup de questions de JRTEC sont restées sans réponse, mais promis, on répondra à tout.

MM
 

JRTEC

Senior Member
#62
Bonjour,

Dès que j'ai le temps, je teste l'erreur pour un temps de comptage plus court. Elle est très facilement compensable.Ex pour -5% d'erreur, il suffit de remplacer 130 par 124 dans le calcul.

Le problème actuel avec count est de minimiser le temps de latence dans la prise en compte de la position du semoir.

Questions pour JRTEC:

Combien de temps pour la manoeuve du semoir lever et descente?
La manoeuvre se fait t elle tracteur arrêté ou en mouvement?
Combien de temps minimum pour un demi tour?

A quel moment se fait le changement d'état du signal position du semoir? (détail)

En relisant les posts, beaucoup de questions de JRTEC sont restées sans réponse, mais promis, on répondra à tout.

MM
le temps de monte du relevage environ 1.5 seconde
la descente se fait en roulant normalement vitesse environ 3 km/h

pour le demi tour etant donne qu il y a 2 phases d invertion je dirai 20 secondes au minimum

voila et encore merci pour votre aide
 

JRTEC

Senior Member
#63
pour le changement d etat de positin je pense que cela arrive une fois en haut a ce que j ai vu , mais souvent le relevage se fait a l arret ( vitesse = 0 km/h)
 

MGU

Senior Member
#64
Suite des test:

Il n'y a plus d'interruptions, puisqu'elles ne servent à rien.

Test à 10km/h (361 Hz), pendant 20mn

Surface théorique 99,96 ares

à 32 MHz, count 65535 , cycle env. 8s : valeur lue 00,97 ha

à 32MHz, count 40000 , cycle 5 s AVEC CORRECTION D'ERREUR : 125 puls /m au lieu de 130 :Valeur lue = 01,00 ha. Ce qui n'est pas mauvais....

La latence est réduite à 5 s et l'erreur est nulle.

Si je comprends bien la norme ISO 11786:

Pour la vitesse en 5.2: niveau bas < 1.5v ; niveau haut > 6,3 v
L'impédance de charge doit être > 3k7

Pour l'attelage en 5.5 , le signal varie linéairement entre 0v: le plus bas et 10v:le plus haut (ce qui expliquerait les 3 v mesurés)
toujours avec impédance > 3k7

Bon, je vais essayer de tenir compte de tout cela pour proposer un système fonctionnel.

MM
 

PieM

Senior Member
#65
Finalement , même si la mesure n'est pas rigoureuse, cette approche permettrait de s'affranchir du problème...
A titre perso, dès que j'ai un peu de temps, je vais regarder quelle seraient les limites de l'utilisation d'un programme multitâche dans ce genre de problème. ça peut toujours servir...

Concernant la norme, j'avoue avoir lu un peu en diagonale !!

mais l'impédance de 3.7k et les 1.5V et pour le niveau mini condamnent de fait l'utilisation d'un interface opto ou transistor.

donc il faut se rabattre sur une entrée diviseur, avec les protections nécessaires.
L'entrée position de l'attelage peut donc être sur entrée ana ce qui serait un petit plus éventuellement exploitable .

JRTECH pouvez vous vous assurer que le 0V de l'électronique attelage - odomètre est bien le même que le 0V qui alimentera le picaxe ?
 

JRTEC

Senior Member
#66
View attachment vue faisceaau ttv.pdf
Finalement , même si la mesure n'est pas rigoureuse, cette approche permettrait de s'affranchir du problème...
A titre perso, dès que j'ai un peu de temps, je vais regarder quelle seraient les limites de l'utilisation d'un programme multitâche dans ce genre de problème. ça peut toujours servir...

Concernant la norme, j'avoue avoir lu un peu en diagonale !!

mais l'impédance de 3.7k et les 1.5V et pour le niveau mini condamnent de fait l'utilisation d'un interface opto ou transistor.

donc il faut se rabattre sur une entrée diviseur, avec les protections nécessaires.
L'entrée position de l'attelage peut donc être sur entrée ana ce qui serait un petit plus éventuellement exploitable .

JRTECH pouvez vous vous assurer que le 0V de l'électronique attelage - odomètre est bien le même que le 0V qui alimentera le picaxe ?
Bonsoir

je viens de refaire des mesures sur le tracteur conserné

consernant la masse elle bien connue entre la prise iso , le boitier de gestion

consernant les signaux :

sur la position des bras de relevage : 0.17 v en haut , 12.8 v en bas : j avais indique des valeurs differente , car j avais du me trompe de fils

consernant : les signaux de vitesses , reele et theorique , je n ai pas pu prendre de reference de frequence , cependant en roulant a differente vitesse le signa l ne depasse pas 7 v , et il sembleraiqua chaque arret le siganl reste haut ( 6.90v ) jamais je n ai pu le voir ailleur que ce soit sur le radar ou les roues

voila en esperant avoir repondu a vos questions
 

MGU

Senior Member
#67
Bonjour,

Je soumets à vos critiques:
Un schéma qui devrait fonctionner avec les signaux du tracteur (des détails à ajuster).
Le signal position est considéré comme un TOR ( 0 ou 10 v)

Un programme répondant au cahier des charges (le mien).

En résumé:
Le système compte les passages de 1 à 4 et commande un moteur pendant 2 s en fermeture en fin de passes 1 et 2, en ouverture en fin de passes 3 et 4.
Calcul la surface semée avec un précision .... largement suffisante (1,00 ha à 10km/h pendant 20mn en 3m de large).

En position bloquée, la surface et les positions de semoir sont gelées mais le +1 reste accessible. Une RAZ de la surface est possible.
En cas d'interruption de travail en cours de passe, il faut bloquer le système semoir bas, revenir et débloquer semoir bas. Sinon, les mouvements de semoir sont pris en compte.
En fonctionnement normal, l'incrémentation des passes et les commandes moteur se font à l'abaissement du semoir.
Pendant une passe, le +1 n'est plus disponible;
Mais tout cela peut changer, il suffit de jouer avec les gosub

Reste une latence de 0 à 5s qui ne devrait pas être très pénalisante (reste la possibilité de diminuer le temps de comptage des puls).

Reste aussi à ce que cela fonctionne avec le tracteur.

MM
 

Attachments

Last edited:
#68
juste une critique positive par rapport a ton schéma , je n'aime pas top les entres "semoir" et "odometre" en l'air . Bien que les bases soient protégées par des 10 K .
 

PieM

Senior Member
#70
Exact, çà fait partie des détails à ajuster, des 100k à la masse sur les bases pour fixer le potentiel.
Comme évoqué plus haut cette entrée ne permet pas d'être certain de la validité du signal issu de l'odomètre puisque la norme prévoit un niveau haut pouvant être de 1.5V. Le transistor dans ce cas est toujours passant.

Je vais essayer de refaire un bout de schéma avec une entrée attelage haut qui neutralise en plus les impulsions odomètre ...

Concernant la RAZ, ce que je pratique sur des appareils, pour éviter toute RAZ involontaire, c'est que je ne rends ce BP actif qu'à la mise sous tension de l'appareil, dans la phase d'initialisation.

Petite précision aussi: sur des entrées lorsqu'on utilise des symboles, il faut utiliser la dénomination pinC.3 au lieu de C.3, sinon vous ne pourrez pas utiliser votre symbole dans le programme...

Je fais un petit topo (sujet à part) la dessus car c'est un truc qu'on rencontre souvent ...
 

MGU

Senior Member
#71
OK pour le niveau d'entrée.
Un potentiomètre avec une diode (ou 2) sens passant sur le curseur permettraient d'ajuster le seuil.
Ou une liaison capacitive. Mon Générateur BF donne un signal de 10v c à c sans composante continue et le comptage fonctionne parfaitement avec le schéma proposé.
A la limite un comparateur mais ça complique.

Il n'est peut être pas utile de bloquer l'odomètre . Le tracteur est à l&#8217;arrêt pour le relevage (source JRTEC) et semoir relevé, l'odomètre est inop.

La RAZ ne concerne ici que la surface. Il faut être en mode bloqué et appuyer 5 s. Le calcul de surface sert à doser l'engrais, la RAZ pendant le travail est peut être utile (?).

La dénomination pinC est utilisée dans le programme si nécessaire. En effet, les symboles ne fonctionnent pas dans les if / endif .
Suite à la mise au point de PieM, les symboles dans les if fonctionnent.

Resterait à mémoriser la surface pour la pause déjeuner, mais il faut faire un reset en début de travail.

Le schéma et le programme proposés sont fonctionnels tels quels (sur la maquette). Je crois que je fais poster un vidéo de démo.

MM
 
Last edited:

PieM

Senior Member
#72
OK pour le niveau d'entrée.
Un potentiomètre avec une diode (ou 2) sens passant sur le curseur permettraient d'ajuster le seuil.

Il n'est peut être pas utile de bloquer l'odomètre . Le tracteur est à l’arrêt pour le relevage (source JRTEC) et semoir relevé, l'odomètre est inop.

La RAZ ne concerne ici que la surface. Il faut être en mode bloqué et appuyer 5 s. Le calcul de surface sert à doser l'engrais, la RAZ pendant le travail est peut être utile (?).

Resterait à mémoriser la surface pour la pause déjeuner, mais il faut faire un reset en début de travail.

MM
Bonjour,

En fait, il suffit d'attaquer la base des transistor par un petit pont diviseur 4.7k - 2.2k par exemple, de façon à ce que même si le niveau 0 est +1.5V, on ne dépasse pas la tension Vbe . non ?

Ok, effectivement pour le blocage odomètre : peut être pas nécessaire.

Concernant la mémorisation des valeurs, il suffit de la faire à chaque relevage du semoir. On récupère les données en eeprom à la mise sous tension, lors de l'initialisation...


J'en ai profité pour intégrer les symboles (et en ajouter d'autres) dans le programme ... :)

View attachment jalonnage LCD 20M2_5m.bas
 

MGU

Senior Member
#73
Bonjour,

Et merci pour les symbols.

Le programme inclut les mémorisations de données au relevage semoir et en mode Arrêt.
Je pense qu'il répond maintenant à tout, jalonnage automatique, tempo moteur, +1, Arrêt, surface, affichage, RAZ, mémo...
Reste une patte libre

Un schéma remodelé pour les entrées.

Le pont diviseur, oui mais il écrase toute l'amplitude du signal.
les diodes rabotent 1,3 v dans le bas sans modifier l'amplitude utile.

La norme est la même pour odomètre et attelage (semoir), donc même traitement.

Une idée aussi par comparateur, pas plus compliqué.

JRTEC nous donnera son avis.

MM
 

Attachments

Last edited:

PieM

Senior Member
#74
Le programme inclut les mémorisations de données au relevage semoir et en mode Arrêt.
Je pense qu'il répond maintenant à tout, jalonnage automatique, tempo moteur, +1, Arrêt, surface, affichage, RAZ, mémo...
Reste une patte libre

Un schéma remodelé pour les entrées.

Le pont diviseur, oui mais il écrase toute l'amplitude du signal.
les diodes rabotent 1,3 v dans le bas sans modifier l'amplitude utile.

Une idée aussi par comparateur, pas plus compliqué.

JRTEC nous donnera son avis.

MM
ça me semble bien tout ça ! Beau travail ! Reste plus qu'à mettre du gazoil dans le tracteur ! :)

Il reste aussi la patte serout de libre pour une sortie éventuelle ( de préférence du type LED ou autre qui ne risque rien lors de l'activité du téléchargement) et éventuellement serin sous certaines conditions.
 

MGU

Senior Member
#75
Pour la récupération de serial out sur le 20M2, c'est pas clair pour moi.

A part sertxt et le DAC, la sortie n'est pas numérotée, comment faire?

Et pour serin, j'ai lu que c'était possible, mais c'est pas très clair non plus.

MM
 

JRTEC

Senior Member
#76
Il n'est peut être pas utile de bloquer l'odomètre . Le tracteur est à l&#8217;arrêt pour le relevage (source JRTEC) et semoir relevé, l'odomètre est inop.

La RAZ ne concerne ici que la surface. Il faut être en mode bloqué et appuyer 5 s. Le calcul de surface sert à doser l'engrais, la RAZ pendant le travail est peut être utile (?).


MM
bonsoir

en reponse a votre question : non il n est pas utile de pouvoir mettre a zero la surface durant le travail

je vais me permettre de poser une question , cependant personnellement je ne sais pas a quoi correspond l histoire de l inpedance de 3K7 ohm, mais le signal bas source est de 1,5 v, le signal haut 7 v , on es d accord que le pic vois comme haut un signal superieur a 1,5 de memoire , si simplement on faisait un diviseur de tension , exemple 2 ressistance en serie de 2 kohm: en bout le signal venant du tracteur , au milieu l entre du picaxe et a l autre une liaison a la masse , le signal serait divise par 2 , donc 0,7v et 3,5v ceci ne serait pas digerable par le picaxe ? le signale serait il encore correct ?
 

PieM

Senior Member
#78
Pour la récupération de serial out sur le 20M2, c'est pas clair pour moi.

A part sertxt et le DAC, la sortie n'est pas numérotée, comment faire?

Et pour serin, j'ai lu que c'était possible, mais c'est pas très clair non plus.

MM
Désolé, mas effectivement ce n'est pas possible sur le 20M2 alors que ça l'est pour 08, 14, et 18M2....
 

PieM

Senior Member
#79
je vais me permettre de poser une question , cependant personnellement je ne sais pas a quoi correspond l histoire de l inpedance de 3K7 ohm, mais le signal bas source est de 1,5 v, le signal haut 7 v , on es d accord que le pic vois comme haut un signal superieur a 1,5 de memoire , si simplement on faisait un diviseur de tension , exemple 2 ressistance en serie de 2 kohm: en bout le signal venant du tracteur , au milieu l entre du picaxe et a l autre une liaison a la masse , le signal serait divise par 2 , donc 0,7v et 3,5v ceci ne serait pas digerable par le picaxe ? le signale serait il encore correct ?
Le picaxe voit comme signal bas une tension < 0.8V et un signal haut comme >2.0V si il est alimenté sous 4,5V au minimum. Sinon votre raisonnement est correct .
Mais il est préférable de séparer les tensions par quelque chose. Opto coupleur ou transistor. Si par malheur la tension montait à 14V le Picaxe serait en danger.

En simplifiant, l'impédance de sortie, signifie que l'électronique du système externe (pulse odomètre et info position semoir) ne peut fournir un courant important. Celui correspondant à une résistance de 3.7 K branchée en sortie est un maximum.
 

MGU

Senior Member
#80
OUI, il est préférable d'installer une interface pour s'adapter à la norme et protéger le picaxe

Solution 1

Un transistor genre 2N2222
Le seuil de conduction est de 0,6 et 0,7 v sur la base. En bref: au dessous, le transistor ne conduit pas (bloqué), au dessus il conduit jusqu'au court-circuit (saturation)
Avec une tension de 1,5 v, il ne sera jamais bloqué.
Il faut rehausser le seuil de conduction de l'entrée.
C'est le rôle des 2 diodes en série sur la base des transistors. Chacune hausse le seuil de 0,6 v env. (tension de seuil d'une jonctions PN).
Avec 3 jonctions PN, le niveau passe à 3 x 0,6 = 1,8 v
Avec un transistor "darlington" (2 jonctions entre base et émetteur) genre BC517, une diode suffit.

Solution 2

Par comparateur
Le LM393 est un double comparateur.
Chaque comparateur est un ampli de gain "infini" avec une entre +, une entrée - et une sortie.
2 cas seulement:
(entrée +) supérieure à (entrée -) -> la sortie est maximun (alimentation Ex 5v)
(entrée +) inférieure à (entrée -) -> la sortie est à 0
Il n'y a pas d'intermédiaire.

En fixant une des entrées au milieu de la norme (entre 1,5 et 6,3), la sortie est 0 ou 5v à coup sûr.

Vous vouliez (sur un autre site) avoir la possibilité de remettre la surface à 0 en appuyant 5 s sur un poussoir.
Donc, c'est fait.
Elle ne sert à rien si on veut partir de 0 à chaque mise en route.
Mais le programme garde les données en mémoire à la coupure du système. Là, il faut appuyer pour repartir à 0.

Dites moi exactement ce que vous préférez d'un point de vue pratique.

MM
 
Last edited:
Top